Isolant non écologique : pourquoi l’éviter ?

isolant non écologique

En principe, le but premier de l’installation d’un isolant est de minimiser au maximum la déperdition de chaleur et d’économiser de l’énergie. De ce fait, il pourrait être parfaitement censé pour un propriétaire de ne pas vraiment s’intéresser à la nature même de l’isolant. Cependant, dans le contexte actuel mondial, la préservation de l’environnement et de la santé humaine est une priorité absolue. Voilà pourquoi, il est toujours recommandé de préférer les isolants écologiques.

Qu’est-ce qu’un isolant écologique ?

isolant non écologique valeursLes opinions quand à ce qu’un isolant écologique divergent beaucoup. Certains considèrent qu’un isolant est écologique lorsqu’il contient un pourcentage élevé de matériaux recyclés. Pour les uns, il est écologique lorsqu’il ne contient pas les substances nocives pouvant causer des problèmes de santé, tandis que pour les autres, ce serait lorsqu’il est fait de matériaux naturels. En fait, un isolant écologique est celui qui pourra répondre à ces trois définitions. Plus profond que cela, un isolant se marquera dans l’appellation écologique sur la base des critères suivants :

 

  • Son effet sur l’environnement et la santé sur le long terme  : analyse de l’émission par l’isolant de gaz toxiques ou d’aldéhydes, de fibres ou particules en suspension, de substances nocives et radioactives.
  • Ses capacités réelles de recyclage en fin d’utilisation :analyse des constituants de base de l’isolant.
  • Ses réactions physiques lorsqu’il est soumis à l’humidité ou à la chaleur.

Les dangers de l’usage d’un isolant non écologique

Un isolant non écologique aura indéniablement des conséquences sur le plan environnemental et sanitaire.

  • Au niveau environnemental : Un tel produit mènera au tarissement des ressources naturelles, à la pollution de l’atmosphère et du sol, à l’accumulation de déchets non recyclables et à l’aboutissement d’inconfort dans un espace de vie.
  • Au niveau sanitaire : Il peut être source de maladies respiratoires, d’allergies, de suffocation, de substances fortement toxiques pour l’organisme. Un isolant non écologique peut même provoquer des maladies graves comme le cancer.

Exemple d’isolants écologiques

Parmi les nombreux isolants écologiques existants sur le marché, quelques exemples répondront très bien aux besoins écologiques des propriétaires.

  • Les enduits : Ce sont des produits formés à partir d’argile ou de chaux. Composés 100% naturels et non cancérigènes, ils restent les plus recommandés pour l’environnement et la santé. Ils sont parfaits pour traiter les ponts thermiques et sont à l’épreuve de la poussière, de l’humidité, des moisissures, et de la chaleur.  De plus, les enduits permettent aux murs de respirer.
  • Les isolants à base de minerais : Ce sont des isolants à base de verre cellulaire, ou de vermiculite, ou de perlite, ou d’argile. Ils caractérisent par une forte résistance à l’humidité. Possédant, une bonne stabilité thermique, ils sont de plus, non nocifs pour la santé et sont non cancérigènes.
  • PLAQUE DE POLYSTYRÈNE : C’est un matériau rigide et léger (bloc de coffrage), facile à manipuler. Il offre une efficacité énergétique de longue durée de vie qui ne s’altère pas avec le temps, une valeur isolante permanente. De tous les types d’isolants rigides offerts sur le marché, le polystyrène expansé se démarque (bloc de coffrage) par son excellent rapport valeur R/Prix.

 

0 réponses

Répondre

Want to join the discussion?
Feel free to contribute!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *